L’acier pour emballages, conçu pour être efficace

Depuis plus de 100 ans l’acier est utilisé comme matériau pour l’emballage.

 

Des documents anciens révèlent que les premiers emballages étaient très fonctionnels. La boîte était fermée par un couvercle en forme de dôme et équipée d’un anneau pour faciliter le transport. Une étiquette écrite à la main indiquait le contenu et la provenance des marchandises.

Cette conception était certes primitive, mais elle offrait presque toutes les caractéristiques que l’on retrouve dans un emballage moderne : protection, identification du produit, praticité et logistique. 

 

La boîte acier a été une véritable révolution dans le monde de l’emballage alimentaire, en étant le premier mode de conservation et de conditionnement efficace des aliments à une échelle industrielle.

 

À mesure que la société se développait et devenait plus prospère, dans la seconde moitié du 19ème siècle, l’acier est devenu le matériau d’emballage pour de nombreux produits alimentaires de luxe ou du quotidien. La capacité de l’emballage en acier à préserver indéfiniment les aliments, alliée à sa résistance et à ses propriétés protectrices, permettait de transporter les produits en conserve sur de longues distances, en toute sécurité. La demande était donc particulièrement forte de la part de l’armée et de la marine, qui nécessitaient un approvisionnement fiable en aliments nourrissants, et de la part des habitants des lointaines colonies européennes nostalgiques des saveurs de leur pays natal.

Les excellentes caractéristiques de la boîte en acier ont ensuite été rapidement reconnues dans d’autres secteurs d’activité. Le fabricant américain Sherwin Williams a ainsi pu proposer en 1877 un brevet de “peinture prête à l’emploi”, conditionnée dans un pot refermable. Ce concept était entièrement nouveau car auparavant, la peinture devait être préparée à la demande sur site en mélangeant des produits chimiques agressifs et des pigments, et ne pouvait être stockée. Ce pot de peinture était en outre refermable permettant ainsi de réutiliser le produit ultérieurement. Ce développement souligne la capacité des emballages à favoriser l’innovation et le développement produit, tout en réduisant le gaspillage.

 

Alors que leur capacité à protéger les produits, à réduire les pertes et à allonger la durée de conservation a été le facteur clé du succès des emballages acier à leurs débuts, c’est l’évolution des infrastructures de transport modernes qui a assis leur rôle majeur. Le remplacement du couvercle en forme de dôme par un couvercle plat, tel que nous le connaissons aujourd’hui, a permis d’empiler les boîtes, pour une amélioration très nette du rendement tout au long de la chaîne de distribution.

 

D’autres progrès n’ont pas tardé à suivre. En 1935, la première boîte boisson a été inventée. Cette canette était clairement inspirée d’une bouteille, avec son bouchon couronne, mais elle a marqué le début d’une nouvelle évolution dans l’utilisation des emballages en acier, avec l’amincissement du métal et le concept de boire directement à la canette.

Un matériau d’emballage sans rival

 

Les avantages de l’acier en tant que matériau d’emballage sont tels qu’aujourd’hui encore, aucun autre matériau ne peut rivaliser.

 

Les emballages en acier offrent une excellente protection contre les gaz, l’humidité et le rayonnement UV, ainsi qu’une forte robustesse et une résistance à la chaleur pour offrir une protection supérieure à celle de tout autre matériau. Ces caractéristiques ont donné lieu à de nouvelles utilisations, telles que les aérosols sous pression, pour les produits ménagers et de soin du corps, ainsi qu’une large palette de produits chimiques et industriels.

 

Dans le même temps, du fait des progrès en matière de traitement des aliments dans le secteur de l’agroalimentaire, les emballages en acier sont aujourd’hui synonymes d’aliments nutritionnels et de haute qualité. Les légumes et fruits en conserve sont en effet utilisés comme complément de repas pour les athlètes avant une compétition et le poisson en boîte figure au menu des meilleurs restaurants du monde.

 

De plus, face à une demande sans cesse croissante en matière d’emballages acier, les fabricants ont oeuvré à l’amélioration de leurs processus de fabrication, notamment en allégeant les emballages grâce à un amincissement continu de l’acier pour emballages et ce sans aucune perte en termes de robustesse ou de durée de conservation des produits.

 

Au cours de ces vingt dernières années, le poids des emballages en acier a été réduit de 33 % en moyenne. L’épaisseur moyenne d’une conserve trois pièces est passée de 0,20 mm en 1986 à 0,13 mm. Dans le même temps, de nombreuses formes, tailles ainsi que des systèmes d’ouverture ont été mis au point, permettant même aux consommateurs ayant une faible mobilité, d’ouvrir une conserve sans avoir à utiliser d’ouvre-boîte ou tout autre accessoire.

 

Les propriétés décoratives de l’acier sont également importantes dans le domaine de l’emballage.

 

Fournir des informations sur le contenu et son origine est une fonction majeure de l’emballage. Cela a débuté par les étiquettes en papier et il est désormais possible d’imprimer directement sur la boîte. Ceci permet de mettre à profit l’une des caractéristiques de l’acier, son aspect brillant. De nombreux matériaux d’emballage reflètent la lumière et, bien que le degré de brillance puisse être ajusté à l’aide de différents traitements de surface, le brillant de l’acier poli reste d’un niveau supérieur car il diffuse moins la lumière, offrant un rendu de meilleure qualité.

 

Il est ainsi possible d’adopter des designs sophistiqués et novateurs, par l’impression, l’embossage ou l’utilisation du brillant. C’est un véritable atout marketing pour les marques, qui profitent de cette caractéristique pour faire ressortir leurs produits de grande consommation en rayon.

 

Face à des consommateurs de plus en plus pressés, la capacité d’un produit à se démarquer de ses concurrents est vitale. La fidélité envers les marques est en baisse et le design des emballages joue un rôle important dans la capacité du produit à retenir l’attention du consommateur, en magasin. Utiliser le brillant de l’acier est particulièrement efficace en la matière.

 

Les marques se servent de plus en plus de techniques telles que l’embossage ou débossage souvent combinées à des laques matifiées appliquées sur des boîtes très brillantes, afin de créer des emballages attractifs pour le consommateur. La façon dont l’acier poli reflète la lumière pour créer un aspect de haute qualité est un élément additionnel à prendre en compte pour les marques capter l’attention des consommateurs. 

 

Ces qualités ont également un impact sur la décision finale d’achat. L’emballage en acier offre une large surface d’impression, particulièrement adaptée pour les messages des marques et décorations, notamment au travers d’images permettant de communiquer une émotion associée à l’argumentaire du produit (“nouveau goût”, “10 % gratuit”, etc.). La combinaison de ces éléments crée une image globale de l’emballage qui peut être cruciale dans la décision d’achat du client.

 

Le futur de l’emballage en acier

 

Le futur de l’emballage en acier semble prometteur, bien qu’un nombre de facteurs influenceront son développement.

 

En termes de concept, deux tendances sont à distinguer : le luxe et l’authenticité. L’acier a les capacités pour jouer sur les deux tableaux. Un aspect mat ou l’utilisation du brillant de l’acier, l’impression directe sur la boîte ou l’utilisation d’étiquettes papier sont autant d’éléments qui influencent l’aspect final et l’attractivité du produit. Grâce aux efforts d’amincissement de l’acier, il sera peut-être désormais possible d’utiliser les emballages en acier pour les produits frais également. Pour ce faire, des solutions d’ouverture innovantes seront toutefois nécessaires pour inciter les consommateurs qui pourraient être réticents à accepter ce type d’emballage; mais il est évident que de nouveaux concepts verront le jour dans le futur.

 

Les designers se servent également de l’acier comme base dans la création d’emballages haut de gamme, avec des éléments actifs tels que des indicateurs de température ou des encres sensibles à la température et aux UV pour la mise en place d’effets spéciaux.

 

Cependant, le marché des emballages est volatile et le choix des consommateurs en la matière n’est pas toujours fondé uniquement sur des critères rationnels.

Certaines idées fausses relatives aux emballages en acier perdurent aujourd’hui, tout particulièrement dans le domaine du développement durable.

 

L’acier pour emballages est en effet le matériau le plus recyclé en Europe depuis 10 ans. Peu de consommateurs le savent. De plus, tous les consommateurs ne sont pas conscients des différences en matière de taux de recyclage, et même pour ceux qui le sont, rares sont les opportunités de choisir les produits en fonction du format d’emballage.

 

Cependant, les consommateurs sont de plus en plus avertis en matière de protection de l’environnement, une préoccupation qui occupe une place plus importante que jamais dans leurs opinions et comportements. Les emballages acier étant à même de répondre aux exigences du paquet « Économie circulaire » de l’Union Européenne, l’occasion est idéale pour cette industrie de réaffirmer ses excellentes performances de recyclage de manière à attirer davantage les consommateurs.

 

Ce taux de recyclage élevé vient se combiner à la réduction de la quantité d’acier et de l’énergie utilisées pour la fabrication des emballages en acier. Des performances validées par des années d’expérience, et les progrès ne sont pas près de s’arrêter. En revanche, le rôle de la durée de conservation et ses effets sur le gaspillage alimentaire ne sont pas encore pleinement reconnus dans de nombreuses analyses du cycle de vie (ACV).

 

Pour rester compétitif sur le marché volatile des biens de grande consommation, l’industrie doit s’assurer que d’autres avantages offerts par l’emballage en acier tels que la durée de conservation et la réduction des pertes produits, sont clairement reconnus et largement communiqués. Présenter les différentes possibilités aux étudiants destinés à devenir les concepteurs des emballages de demain, comme cela a été fait à l’Université de Twente, aux Pays-Bas, est l’un de ces petits pas qui peut amener à de grandes avancées.

 

L’acier reste aujourd’hui une solution aux qualités uniques en termes de durée de conservation, transport, stockage, utilisation et recyclage. Il reste cependant à faire reconnaître et accepter ces caractéristiques et ces bénéfices aux marques et aux consommateurs, pour leur faire comprendre les progrès constants que les emballages en acier réalisent en termes de performances environnementales.

 

Aucune doute alors que les boîtes en acier, qui sont nées il y a plus de 200 ans, continueront pour de nombreuses années à protéger et préserver nos produits.

 

Roland ten Klooster, Professeur en management et conception d’emballages, Université de Twente

Poste financé par le NVC Netherlands Packaging Centre, avec le soutien de douze entreprises, afin d’améliorer le niveau de compétence et de professionnalisme dans le secteur des emballages.

 

Concepteur/consultant chez Plato Product Consultants

Conception d’emballages structurels de haut niveau. L’un des inventeurs de la capsule Orbit Cap (produit par Crown) et du système Spring Latch (produit par Ardagh Group)

 

(Traduit de l’anglais)

can1

Exemple primé de décoration embossée sur une canette de boisson

can2

Exemple primé d’impression de haute qualité sur un emballage de luxe

can3

Exemple primé d’un corps de boîte embossé et d’un design particulièrement orné sur une boîte de conserve trois pièces

can4

Exemple primé de réduction de 15 % de la quantité d’acier pour une boîte de conserve deux pièces

can5

Exemple primé d’impression de haute qualité sur un aérosol

Récompenses du “Can of the Year” – images à la courtoisie de “The Canmaker”